La barrière électrostatique des masques de protections

"Non, les virus ne sont pas « trop petits » pour être bloqués par les masques de protection"

Un argument qui revient souvent contre le masque est le fait que les fibres de tissu utilisées dans les masques laissent passer les particules de moins de 0,3 microns et que le virus ne mesure que 0,12 microns. C'est tout à fait vrai, mais les masques restent tout de même efficaces et recommandés dans la lutte contre la Covid-19, car les gouttelettes sont en bonne partie piégées malgré tout, par effet électrostatique. Il a été démontré que la force électrostatique joue un rôle important pour capturer les particules de virus qui touchent votre masque.

Il ne faut pas considérer les masques comme des filets qui laissent passer les virus, mais plutôt comme des barrières aimantées qui retiennent les particules de virus sur la surface du masque et les empêchent de passer au travers. Par contre il faut savoir que les masques perdent leurs charges électrostatiques après plusieurs lavages.  C’est pourquoi il est important de s'en débarrasser après environ 30 lavages.

Plus d'info dans cet intéressant article du magazine Le Monde : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/07/17/non-les-virus-ne-sont-pas-trop-petits-pour-etre-bloques-par-les-masques-de-protection_6046549_4355770.html